Le jeu de rôle des Terres de Sylvanie

Intrigues du jeu de rôle des Terres de Sylvanie

1492, le navigateur Bartolomeu Dias a découvert un archipel dans l’océan Atlantique qui pourrait abriter les vestiges de la civilisation disparue de l’Atlantide. Le roi Jean II du Portugal finance une expédition sans commune mesure depuis le Port du Douros et a mandaté son recruteur particulier, Dania Esteban, pour trouver des navires robustes capables d’affronter les eaux tumultueuses de l’océan.

Alors que les préparatifs pour la traversée de l’Atlantide vont bon train sur les docks du Douros, des aventuriers sans le sou migrent vers les Terres de Sylvanie, région forestière reculée d’Europe de l’Est, pour produire à bas prix des caravelles susceptibles d’intéresser le port du Douros. Dania suit avec attention cette main d’œuvre avantageuse et encourage le développement de la région en fournissant des outils et machines aux commerces des villages locaux.

Bella Sylvaeque 1492 (BSQ1492) est un jeu de rôle communautaire massivement multijoueur dont l’intrigue se déroule dans une Renaissance fantastique, au moment des Grandes Découvertes. Découvrez le teaser de la Saison 1 de ce monde persistant qui réserve plein de surprises :

 


Malys, aubergiste du Bois du Passage - Jeu de rôleNOUVEAUX ARRIVANTS

En Sylvanie, les nouveaux aventuriers sans aucune connaissance des métiers artisanaux affluent dans le bois du passage, région centrale incontournable pour les nouveaux arrivants. Malys, une jeune femme fraîche et peu loquace, tient l’auberge du passage, seul bâtiment richement pourvu du bois, et propose à la vente les produits de premières nécessités. Il y a également un étang paisible, une caverne sombre où personne n’ose plus s’aventurer depuis quelques mois et un sentier d’orientation qui s’ouvre sur d’autres régions des Terres de Sylvanie. Les aventuriers font la connaissance d’autres locaux : Stella, cueilleuse qui possède un verger, Born, le bûcheron un peu bourru, Taur, un jeune mineur qui semble évasif quand on lui parle de la caverne sombre, et Isenthem, la fermière trop occupée par les travaux de la terre pour prêter attention aux nouveaux arrivants. Sur la petite place de marché, une tisseuse discrète occupe une des tentes et confectionne des vêtements avec une grande célérité.

En échangeant avec les artisans de cette région, il est possible d’obtenir d’eux quelques avantages pour apprendre un métier. Stella, la cueilleuse, offre une serpette à ceux qui l’aideront à collecter les fruits de son verger, Taur, une pioche à ceux qui transporteront les pierres brutes qu’il a détachées des blocs rocheux de sa carrière, Born, une hache de bûcheron à qui lui prêtera mains fortes pour entreposer des fagots de bois pour l’hiver et Isenthem, une binette aux courageux qui l’aideront à stocker ses bottes de paille dans sa charrette à foin

ECRANS DU JEU

[nggallery id=1]

REJOIGNEZ DES MAINTENANT LES AVENTURIERS DES TERRES DE SYLVANIE

Jouez immédiatement au jeu de rôle BSQ1492

Les Terres de Sylvanie est la première instance du monde persistant de Bella Sylvaeque. Ce MMORPG s’enrichit du passage de chaque joueur pour vous offrir un jeu continu.

Bois du passage - Jeu de rôle BSQ1492

JEU DE RÔLE

Bella Sylvaeque est avant tout un Jeu de Rôle. Il propose à chaque joueur d’entrer dans la peau d’un personnage pour y jouer un rôle unique. On y retrouve tous les composants du genre pour permettre une multitude de profils :

  • Gain d’expérience
  • Acquisition de talents
  • Acquisition d’un équipement
  • Acquisition de connaissances
  • Caractéristiques et leur évolution
  • Rédaction libre de portraits, backgrounds…

GAMEPLAY FAÇON « Livre Dont Vous êtes Le Héros »

Afin d’obtenir le rendu d’un livre dont vous êtes le héros, chaque accès à un élément du jeu s’effectue par l’intermédiaire d’un mini-scénario qui prend la forme d’une histoire à choix multiples.

Cette dimension « littéraire » ou « bédéiste » (les textes s’effacent souvent au profit des illustrations et de leurs bulles) fournit au lecteur une trame romanesque personnalisée et immersive. Cette approche entre tout à fait dans la famille du jeu de rôle.

MONDE PERSISTANT

Bella Sylvaeque est également un monde persistant (un MMO dans son genre et par extension un MMORPG) : les personnages qui se déplacent et agissent dans les espaces et les régions proposées dans les instances de jeu laissent des traces de leur passage, ajoutent des activités, créent des défis et des intrigues, produisent des ressources et des objets, transforment les lieux selon leurs souhaits et façonnent le monde à leur image.

Les mondes de Bella Sylvaeque évoluent en même temps que progressent les joueurs dans leur jeu de rôle.

GAME CONCEPT

BSQ1492 est un jeu de rôle par navigateur d’aventures et de gestion. Ce monde persistant et communautaire propose aux joueurs d’incarner un personnage au sein d’une Renaissance fantastique, au moment des Grandes Découvertes.

Astronomie, Astrologie, Herboristerie, Alchimie, Couture, Cuisine, Dressage, Théologie, Orfèvrerie, Forge, Chasse, Commerce, Architecture, Agriculture sont autant de disciplines accessibles aux personnages des joueurs. Chaque personnage a sa spécialité et l’utilise pour se faire valoir auprès de la communauté des autres joueurs : en créant des armes, des armures, des vêtements luxueux, de la nourriture, des outils, des meubles, des bâtiments , des potions , des onguents, … ; en facilitant le commerce et l’exploration ; en dispensant des formations auprès des personnages des joueurs ; en dressant des pièges, en créant des caches, en mystifiant des lieux…

Construction de caravelles, fabrication d’engins de guerre, construction de palais, recherche d’Orichalque, secret des pyramides, secret des cathédrales, légendes de Transylvanie, créatures antiques sont autant d’objectifs communautaires qui animent les chapitres du monde. Les personnages des joueurs sont amenées à s’entraider pour agir sur le destin du monde.

Sous la forme d’histoires à jouer (« Livres dont vous êtes le héros »), avec quelques lancés de dés et des gains d’expérience, les scénarios se multiplient pour faire progresser individuellement les personnages dans ce jeu de rôle fantastique.

QUELQUES CLEFS DE L’AVENTURE

1492, l’Europe de la Renaissance

Dès le milieu du XVème siècle, en Italie, en Espagne, en Allemagne, puis par propagation sur l’ensemble du continent, des changements majeurs de mentalité s’opèrent parmi les citoyens de la Grande Europe.

Ces changements sont-ils du fait des hommes de science qui s’expriment désormais publiquement, et plus librement, mettant en porte-à-faux les croyances religieuses jamais controversées au  Moyen-âge ? Ou bien, la découverte de l’imprimerie en 1450 par Gutenberg est-elle responsable d’une plus large diffusion de l’information auprès des notables de ce monde ? Sont-ce la prolifération des représentations avant-gardistes des artistes italiens sur les chapelles et les cathédrales qui révèlent une nouvelle vision du monde ? Ou encore, l’invention… En savoir plus ?

Platon et l’île de l’Atlantide

Parmi ces savoirs, les œuvres de Platon, le Timée et le Critias, font mention du mythe d’une civilisation avancée technologiquement  ayant existée 10000 ans avant J-C, nommée « Atlantide ».

Les Atlantes (ainsi nommait-on les habitants de l’Atlantide) vivaient sur l’île de l’Atlantide gouverné par Atlas, le premier fils de Poséïdon, Dieu de la mer. L’île était riche en ressources naturelles. Et parmi elles, un mystérieux métal, sous l’apparence de « cristaux de feu », appelé « Orichalque », était  exploité pour ses qualités exceptionnelles. En savoir plus ?

L’Orichalque

Mystérieux métal brillant, que Platon décrit sous l’apparence d’« un éclat de feu » (πυρώδης / pyrốdês), l’orichalque serait un alliage à base de cuivre ou d’or.

Ces « cristaux de feu » auraient toutes sortes d’application au sein des communautés Atlantes mais il n’est fait mention d’aucune recette de ces usages. On prête à la civilisation de l’AtlantideEn savoir plus ?

La découverte de Léonard Wïgow

Petit homme bedonnant, Léonard Wïgow est un astrologue Wallon guère impressionnant derrière ses binocles déformés. Passionné par Platon, il a dévoré plusieurs fois chacune des œuvres du philosophe. Il n’a évidemment pas manqué la fabuleuse histoire des Atlantes de leur orichalque fantastique. C’est en 1491, en se penchant sur les reproductions des cartes égyptiennes du temple de Saïs du livre de Jehan de Mandeville qu’il est interpellé par une anomalie dans les coordonnées célestes crayonnés dans les coins des papyrus. En effet, d’après les indications accompagnant les cartes, ces coordonnées sont censées indiquer la position des étoiles de la constellation d’Orion, le signe du Scorpion. Or, d’après ses calculs, il ne peut pas s’agir de la position d’OrionEn savoir plus ?

Bella Sylvaeque, l’Histoire revisitée

« Ou pourquoi Christophe Colomb ne découvrit jamais les Amériques »

Dans notre Histoire, nous connaissons l’archipel de Bartolomé sous le nom d’archipel des Bermudes car sa découverte par le navigateur espagnol Juan Bermudez date de l’an 1503 après la découverte des Indes Occidentales par Christophe Colomb. Sur Bella Sylvaeque, cette partie de l’Histoire ne s’est pas jouée avec la même  chronologie. Si Amerigo Vespucci a bien donné son nom aux AmériquesEn savoir plus ?

Le jeu de plateau

Bella Sylvaeque est un jeu de plateau et un jeu de rôle dans un univers fantastique mettant en présence plusieurs joueurs dans des quêtes mystiques et conflictuelles. Chaque joueur incarne une force immatérielle au service d’un des quatre éléments  (l’Eau, l’Air, la Terre et le Feu, composants primaires à l’origine de notre univers) capable, grâce à ses savoir-faire et par le biais de personnages vivant sur les plateaux, d’exécuter les actions servant ses desseins.

Le joueur constitue au fil du jeu un clan, ensemble de créatures vivantes investies dans sa cause, qui lui permettra de concevoir ses outils d’évolution et bâtir ses défenses en vue d’assurer sa progression et de remplir ses objectifs (ou quêtes) personnels.

La notion de temps de jeu

Le joueur gère en temps décalé l’ensemble des individus de son clan. Les effets de ses actions sont résolus de manière synchronisée avec l’ensemble des autres joueurs.

L’enjeu d’une partie peut être tout simplement de conquérir les plateaux, de terrasser les autres joueurs, ou bien de mener à son terme les missions qui lui ont été confiées, ou encore de progresser dans certains domaines de compétences.

Le jeu est par nature persistant à la manière du traditionnel Jeu de Rôle. Les acquisitions, progressions, évolutions, sont conservées dans le temps. Cependant, il est possible de fixer des contraintes de démarrage et des limites d’enjeu (en délai ou en objectifs) au sein de subdivisions du jeu, appelées des parties.