Le centaure

Créatures fantastiques issues de la mythologie grecque, la naissance du Centaure prend son origine  dans une malédiction que Zeus aurait jeté sur Ixion, le roi des Lapithes.

S’apercevant qu’Ixion convoitait sa femme Héra, Zeus façonna une nuée de nuages pour donner naissance à Néphélée, une créature à l’image de sa femme. Ainsi, il entendait pouvoir tromper Ixion. Confondu par la ruse, Ixion tomba dans le piège et s’unit à la nuée. C’est de cette union que sont nés les centaures, ces êtres mi-humains, mi-équins.

Les centaures sont représentés avec le corps d’un cheval surmonté d’un buste d’homme. La plupart du temps, ils possèdent une toison identique à la couleur de leur robe animale laquelle revêt leur torse à la manière d’un épais manteau. Leur visage est rude et leurs membres sont trapus et massifs. Certains d’entre eux ont également la particularité d’être ailés.

Toutefois, il faut noter qu’il existe deux centaures dont l’origine est différente de celle dépeinte et dont le caractère est distinct des autres centaures. Ces centaures répondent aux noms de Chiron (fils de Chronos) et de Pholos (fils de Silène). En réalité, Ixion  fut le père de la branche la plus importante de la race des Centaures et Cronos, le père de l’autre branche. Les descendants de Cronos et de sa femme Philyra, une belle nymphe, se distinguent en de nombreux points de ceux d’Ixion.

Les centaures descendant des fils d’Ixion symbolisent la force brutale, insensée et aveugle. Ils sont dominés par des instincts sauvages incontrôlés.  Si, étouffant la lutte intérieure, les centaures fils d’Ixion se livrent à leurs impulsions, les descendant des fils de Philyra et de Cronos symbolisent, au contraire, la force bienveillante au service des combats charitables.

Les centaures vivent dans les régions montagneuses de Thessalie et d’Arcadie. Ils établissent leur repaire au cœur des forêts ou dans les clairières près des rivières. Ils peuvent vivre à même le sol mais lorsque le climat se fait plus rigoureux, ils se bâtissent des huttes. Afin de se défendre des autres créatures, leurs demeures sont installées au détour de sentiers alambiqués et sont généralement surveillées. Pour plus de sûreté encore, ils aménagent, autour de leur refuge, des pièges et des collets, ainsi que des buissons épineux.

centaures

Les centaures sont des êtres primaires : on dit qu’ils ont plus de muscles que d’intelligence. Seuls deux d’entre eux, Chiron et Pholos se distinguent par leur sagesse exemplaire.

Bon et juste, Chiron fut le précepteur d’Hercule, d’Achille et de Jason. Il avait découvert les propriétés bienfaisantes de certaines plantes, et particulièrement celles de la centaurée avec laquelle il soignait les blessés et les malades. Chiron enseigna même les vertus curatives de la centaurée au dieu grec de la médecine, Asclepios. Lorsque Chiron fut blessé au combat par une flèche empoissonnée décochée par mégarde par Hercule, ce dernier supplia Zeus de mettre fin à ses souffrances. Plus que d’abréger les souffrances de Chiron, Zeus le rendit éternel en l’élevant jusqu’au ciel et en le transformant en la constellation du Sagittaire.

On retrouve, dans certains écrits, le centaure présenté comme un médecin. Dans le folklore européen, on dit que, passés deux siècles d’existence, le centaure devient un sage confirmé. Certains centaures devenus sages aideraient à former des combattants venus d’autres ethnies que la leur, tandis que d’autres  puiseraient en la sagesse la capacité de prédire des oracles.

 

Les centaures sont aussi imposants qu’un cheval lourd et bien plus grands encore. On dit que le centaure mesure 2,10 m et pèse un peu plus d’une tonne.

Le caractère du centaure n’est pas aussi noble que son aspect : c’est une créature au caractère irascible, perverse. Décrit comme une créature violente et brutale, le centaure cherche querelle à tout le monde et se bat pour obtenir tout ce dont il a besoin ou ce qu’il désire.

 

 

Grands chasseurs et véritables guerriers, les centaures chevauchent rapidement et des heures durant. Grâce à leur quatre sabots, les centaures courent aussi vite qu’un cheval au galop, ce qui leur donne un avantage au combat.

Les centaures se battent avec des armes : massues, lances, arcs sont l’équipement de guerrier du centaure.

D’une grande habileté, les centaures sont des archers émérites qui ne craignent aucune autre créature en combat, ce qui fait de lui un adversaire redoutable. Il a une force de charge qui lui permet d’être un puissant combattant. Alliée à sa force, le centaure fait preuve d’une bravoure certaine au combat qui le rend encore plus puissant.

 

Les centaures sont des omnivores. Ils vivent de la chasse, de la cueillette, de la pêche et de l’agriculture.  Ils se nourrissent également de chair crue et ont un penchant immodéré pour le vin qui leur est néfaste, les transformant en créatures violentes.

 

Ayant un faible pour les femmes humaines, les centaures passent leurs temps à courir après les femmes et à les poursuivre pour s’accoupler. Incapables de retenir leurs pulsions physiques, les centaures vont dans les villages, aussi souvent que possible, pour enlever des femmes si bien que lorsqu’un centaure est annoncé dans une région, la plupart des femmes et surtout les vierges se replient dans leurs logis.

Dans le livre des Métamorphoses, Ovide raconte la guerre menée par les Centaures contre le peuple des Lapithes. Le roi Pirithoüs avait invité les Centaures à son mariage pour conclure la paix avec eux; mais les hommes-chevaux, ayant un goût prononcé pour le vin, s’enivrèrent tant qu’ils déclenchèrent une bagarre et enlevèrent les femmes présentes, dont la reine elle-même. Au cours du combat qui s’ensuivit de nombreux Centaures furent tués.

Préférant vivre loin des hommes, les centaures s’établissent dans d’épaisses forêts, où ils sont en harmonie avec la nature. Ils passent leur vie à protéger les ressources naturelles proches de leur repaire, et ne prennent à la nature que ce qui leur est nécessaire. Il aime vivre en tribu et se déplace principalement en troupeau.

 

Les centaures symbolisent les forces obscures et indomptées de la nature. Plus encore, il symbolise la bête en l’homme.

Mi-hommes, mi-animaux,  les centaures incarnent l’image de la double nature de l’homme : l’homme face à ses instincts, ses pulsions animalières…..le bestial versus le divin.

Sur les blasons héraldiques, le centaure symbolisait la concupiscence.

Étiqueté