Pourquoi c’est pas bien de devenir riche ?!

Point d’attention : il ne s’agit pas ici d’expliquer pourquoi ce n’est pas bien d’être riche, mais bien l’ineptie à chercher à devenir riche. Si vous êtes né riche, pas d’inquiétude, vous n’êtes pas concerné : une psychanalyse auprès d’un personnel qualifié suffira à vous expliquer pourquoi vos parents ou vos grands-parents ont fauté par le passé !

Démenti : cet article n’est pas une commande du lobbying des plus gros financiers World Wide (= du monde), même s’il sert leurs intérêts. Ne vous réjouissez pas d’être pauvres, jouissez seulement du cadeau d’être intelligent !

Pour devenir riche (sous-entendu que vous ne l’êtes pas déjà), vous n’aurez pas 36 options, seulement 4 (comme les 4 éléments… ou les 4 fantastiques). La voie du miracle… qui est impénétrable, avec son produit phare le loto. Mais si 100% des gagnants ont tenté leur chance, 100% des perdants y ont investi leur argent de poche. La voie de la contrebande (armes, substances illicites et j’en passe), mais les contrebandiers finissent en prison ou liquidés par leurs concurrents, ce n’est pas très confort. La voie du larcin (banques, rackets, enlèvements et j’en passe) mais là encore les voleurs finissent en cellule ou occis par leurs congénères (je ne l’ai pas déjà dit ?).

Coffre au trésor

Outre ces voies marginales, il ne vous restera raisonnablement que la voie du labeur (ou du beurre, c’est masculin !) qui, elle, est légale et peut rapporter bien plus que les 3 voies précédentes. Il n’y a qu’une recette pour que cela fonctionne : s’équiper de dents longues, jouer des coudes, écraser quelques phalanges et quelques têtes pendant votre ascension, n’accepter les bras tendus que de relations influentes déjà bien placées et acheter de vieilles bicoques, les retaper en hôtels 5 étoiles et les revendre aux plus offrants à prix d’or, rubis sur ongle. Bref, vous voyez le scénario, ces comportements anatomiques pourraient déjà vous mettre la puce à l’oreille sur le fait que « c’est pas bien » de vouloir devenir riche mais ce n’est pas là où je veux en venir, et en plus cet exemple n’est pas percutant pour tout le monde !

Dans de précédents articles, j’ai expliqué pourquoi la vie était un jeu, et même un jeu de rôle (je vous invite à en prendre connaissance si vous refusez encore ce postulat). Si donc vous vous « lancez dans les affaires » selon l’exemple cité ci-dessus, votre jeu va ressembler à une partie de Monopoly (pour ne citer que le plus connu, mais ça marche aussi avec « Hotels, pour changer de vie » ou « La bonne paie ») où vous acheterez à bas prix des terrains, des immeubles pour revendre à un prix exhorbitant ou faire payer des loyers tout aussi excessifs.

Et qu’ont en commun tous ces jeux de société ?

Réponse: la règle du jeu tient en une page et chaque partie dure des plombes !

Imaginez, si vous étiez né avec un QI confortable, l’effet que ce jeu simpliste et inter…minable répété inlassablement tout au long de votre vie aurait sur vos neurones hébétés.

Ainsi, devenir riche peut vraisemblablement vous conduire à la pauvreté… d’esprit, CQFD !

Étiqueté ,

Laisser un commentaire