La flotte sans nom

Amnésique, Born cherche à recouvrer la mémoire près de la rivière brumeuse des souvenirs. Si sa détermination à se lancer dans la construction de caravelles pour le compte du Douro est claire, des ombres planent sur son passé et sur l’origine des grandes cicatrices qui couvrent son corps.

Scénario de la nouvelle licence BSQ1492 « Les forêts de l’étrange »
Port du Douro

1492, le navigateur Bartolomeu Dias a découvert un archipel dans l’océan Atlantique qui pourrait abriter les vestiges de la civilisation disparue de l’Atlantide. Le roi Jean II du Portugal finance une expédition sans commune mesure depuis le Port du Douro et a mandaté son recruteur particulier pour trouver des navires robustes capables d’affronter les eaux tumultueuses de l’océan.

Le batelier

Born, fils d’artisan menuisier, n’a pas les mêmes atouts que ses concurrents pour prétendre à l’un des postes de commandement d’une des grandes caravelles qui composeront le cortège. Sa meilleure carte à jouer est de devenir l’un des principaux affréteurs de l’expédition. C’est dans ce dessein qu’il part pour la Sylvanie, terre sauvage éloignée du monde occidental, pour amorcer sa propre production de caravelles. Les lourdes taxes du monde civilisé ne s’appliquent pas là-bas, et du bois de qualité est à portée de hache.

Dans le creux du tronc, vous découvrez une série de feuilles manuscrites dont une porte la signature d’un certain Vincent Rêvedebout, le tout planté par un couteau de mauvaise facture dans les entrailles de l’arbre.

L’encre a bavé à plus d’un passage :

« … Je n’avais pas imaginé que ce voyage tournerait à ce point au chaos. Aujourd’hui, je suis toujours en vie, encore en santé, mais la peur m’accapare à chaque instant… »

Il y a également toute une série de chiffres sur les autres feuillets.

Dania

Victime de sévices corporels et accablé par la perte d’un être aimé, Born n’a pas acquis ses qualités physiques hors du commun par le fruit du hasard. Ses muscles sont les remparts aux événements qui l’ont meurtri. Ses souvenirs restent incertains, fragmentés par le choc amnésique des tortures du passé. Son seul désir est de se remémorer les traits de celle qu’il a oubliée. Il se fait doux et serviable vis à vis de son entourage, sans jugement à la hâte, de peur de ressembler à ceux qui autrefois n’ont pas fait preuve du même respect à son égard. Il n’en est pas moins un explorateur efficace, courageux et téméraire.

L'explorateur

Sous le soleil du midi, les grands arbres qui bordent la forêt Dormoise pourraient ressembler aux piliers végétaux d’un château naturel de conte de fée. Mais très vite, votre regard se perd dans une obscurité inquiétante qui forme le cœur énorme de la forêt.

Après quelques foulées dans les fougères qui tapissent la forêt, vous êtes attiré par une odeur forte mais plaisante, un doux parfum de pivoine agrémenté de la saveur fruitée et sucrée du jasmin. Vous frayant un chemin vers les effluves, vous tombez sur le cadavre en décomposition d’un loup de petite taille.

Le marin

A peine a-t-il mis les pieds en Sylvanie, que d’étranges augures révèlent à Born une destinée hors du commun.

Des cadavres en putréfaction, des animaux enragés, des corbeaux suspicieux et des symboles cabalistiques et la rencontre d’un bûcheron le conduisent à un moulin renfermant le cratère causé par l’impact d’une grosse masse rocheuse.

Explorant le gouffre fumant du moulin du chaos, il entrevoit son avenir de capitaine de caravelle sous la menace diabolique de créatures fantômes. Un mal ancien étend son influence sur les Terres de Sylvanie.

Capitaine ombre du corbeau

Il est l’élu, le porteur d’une lumière nouvelle dans l’Ordre établi et doit embarquer dans sa caravelle les anges du chaos.

Des émanations lumineuses dessinent votre reflet de solide gaillard au regard décidé. Une aura étincelante flotte au-dessus de votre armure dorée, le visage propre, la barbe nette, vous avez l’air d’un capitaine de galion fort et respecté. Un corbeau apparaît, son ombre ternit votre armure de guerrier resplendissante… le mal est déjà en œuvre.