La vieillesse éternelle

Malys se promène sur une des plages où opèrent ses contrebandiers. Elle est préoccupée par un des capitaines qui alimentent son réseau en marchandises venues d’Europe. Il semble avoir découvert le sombre dessein qu’elle sert depuis des mois au large de la Sylvanie. Son navire va bientôt revenir.

Scénario de la nouvelle licence BSQ1492 « Les forêts de l’étrange »

Malys est versée dans l’étude des plantes et des champignons. Elle dissèque chaque espèce pour en déterminer les propriétés curatives, dynamisantes, soporifiques ou mortelles et compose des potions et des philtres aux effets prodigieux ou dévastateurs.

Ce qu’elle apprécie de loin est la mise au point de poisons fulgurants, inodores et incolores. Cette activité lui confère un avantage malsain dans les affaires douteuses qu’elle traite sans attachement à la vie humaine. Activité qui lui vaut le doux surnom de « Sorcière sans scrupule ».

Le regard noir, elle tourne les talons sans dire un mot, et s’en va d’un pas pressé par l’un des tunnels de la falaise.

“Il y a quelque chose qu’elle n’a pas compris ?!”, s’amuse l’homme en tournant la tête vers un petit homme difforme dont les yeux sont à moitié masqués par un chapeau grotesque en mauvais état.

Malys réapparaît aussi brusquement qu’elle s’était éclipsée, plus posée, avec une carafe de vin et deux timbales dorées à la main. “Ne prenons pas de décision à la hâte !”, annonce-t’elle sur un ton léger. “Je comprends parfaitement les dangers que vous imposent la haute mer de Sylvanie, et le mauvais temps saisonnier. Il y a sûrement un moyen de réduire les accidents…” Et elle verse le vin pourpre dans les timbales précieuses, en tendant l’une à son hôte.

Potion poison

L’homme imposant la dévisage, essayant de déceler dans son regard une quelconque trace de sincérité.

“Vous ne buvez pas ?!!! ”, lance-t’elle avec sarcasme. Puis elle boit d’un trait le contenu de sa timbale.

L’homme se décide à l’accompagner, et s’écroule sur le sol, lourdement.

“Sans l’antidote, ça n’a pas le même effet !”, ricane-t’elle.

Malys n’a jamais quitté la Sylvanie. Son bon-à-rien de père était un pêcheur paresseux qui n’a jamais eu le sou. Elle s’est tournée très vite vers son oncle, le fameux pirate Hektor le rouge, redouté et admiré par tous, et est devenue la cheffe des contrebandiers des côtes sylvaniennes.

Convaincue qu’un commerce florissant, notamment de contrebande, repose sur les fonds propres de ses marchands, Malys s’inquiète sans cesse du poids de son patrimoine et veille à ce que son trésor ne perde jamais de sa valeur. Elle s’adonne à la taille des gemmes et, de notoriété, elle est un lapidaire chevronné.

Malys communique avec les pirates maudits dans les bas fonds des falaises de la côte Sud, dans une pièce secrète.

Laboratoire alchimique

“Tu en fais suffisamment comme ça sans avoir à te soucier de mon armée.” “Tu es ma parfaite chef des contrebandiers, tes hommes te craignent, les richesses s’accumulent. Tu devrais t’en satisfaire ma petite nièce mortelle.” “Cherche-nous plutôt de nouveaux repères pour protéger tous nos trésors !”

Sans foi, ni loi sont les aspirations de cette petite contrebandière qui souhaiterait ne plus avoir de compte à rendre à ses aïeuls, des pirates maudits.

Malys a un fantasme, celui d’une vie éternelle, à l’abri des fléaux vieillesse, maladie et malheur. Et c’est secrètement qu’elle cherche la recette de l’élixir de longue vie dans ses laboratoires discrets.

Malys à sa coiffeuse discrète le soir à l’écart

“Mon oncle ne me fait pas confiance.”

“Oui j’ai la beauté de ma jeunesse mais je ne veux pas qu’elle soit éphémère.« 

“J’ai aperçu un homme qui s’est introduit dans notre repère. J’aimerais le rencontrer, sans qu’il soit inquiété, tu peux t’en charger ?”