Les contrebandiers de la flotte lunaire

Taur investigue sur la malédiction d’Egypte qui a touché les pirates venus en Sylvanie plus de 100 ans plus tôt. Pour remonter à son origine, il cherche une piste au contact des contrebandiers vivant dans les falaises de la côte sud Sylvanienne.

Ce scénario appartient à la licence BSQ1492 « Les forêts de l’étrange ».

Cela fait plusieurs semaines que vous les observez, perché en haut d’une falaise des côtes sylvaniennes, ces navires qui jettent l’ancre au large de la plage en contrebas des falaises. Ils choisissent toujours les nuits de pleine lune pour aller et venir en chaloupes sur le sable débarquer leurs marchandises. C’est certainement plus commode pour ces contrebandiers d’opérer comme en plein jour. Vous vous demandez quel peut être le contenu de ces tonneaux déchargés par dizaine, où sont-ils acheminés et à qui sont-ils destinés ?

Les tonneaux de contrebande sont tirés sur le sable quelques mètres. La vive marée dont le marnage est de plus de 10 mètres permet aux chaloupes d’accoster au plus près des falaises où il ne reste qu’une bande étroite de quartz à franchir. La marchandise est alors roulée et hissée avec des cordes le long des sentiers boisés jusqu’à la lisière de la forêt où les attendent des carrioles flanquées de 4 bœufs chacune. Il ne faut pas moins d’une dizaine d’hommes pour s’occuper de 2 tonneaux. Ces lourds attelages font ensuite route dans les profondeurs de la forêt jusqu’à une cavité naturelle bien dissimulée qui est sans aucun doute le repère des contrebandiers.